Accompagnement Ménopause et Pré-ménopause

Le naturopathe saura compléter le suivi gynécologique en proposant des solutions naturelles afin de préserver l'équilibre énergétique, physique, psychologique et biologique de la consultante lors de la pré-ménopause et de la ménopause.

En effet, les solutions que propose la médecine moderne restent insatisfaisantes pour quiconque souhaite préserver son capital santé. Nous avons vu les effets secondaires et les risques associés à la prise de la pilule contraceptive, il en va de même pour les traitements hormonaux qui sont prescrits pour atténuer les troubles de la pré-ménopause.

que-savez-vous-de-la-menopause_wide-jpg_player_test-533x300.jpg

La pré-ménopause en détail

Définition de la pré-ménopause d’après Guy Roulier « Vivre mon corps de femme vol2. » : Période qui précède l'arrêt définitif des règles se traduisant par diverses perturbations annonciatrices d'un changement dans l'équilibre hormonal.

Cette période peut durer quelques mois comme plusieurs années et se caractériser par des règles irrégulières (abondantes ou discrètes).

 

Le naturopathe propose des solutions naturelles : complexes alliant plantes, minéraux, oligo-éléments et oméga 3 seront les meilleurs atouts, mais le choix et la posologie des mélanges ou du complexe conseillé doivent être personnalisés.

La période de la pré-ménopause (ou péri-ménopause) ne doit pas être vécue comme un drame mais comme une période importante de transition, comme l'adolescence. L'huile essentielle de Cyprès en massage sur le bas-ventre (2 gouttes dans une cuillère à soupe d'huile végétale d'onagre ou de germe de blé) peut jouer un rôle non négligeable, sur la dimension émotionnelle. Elle aide à couper le lien lors des moments de « passage » et permet de dissiper les angoisses qui y sont liées.

Un soutien psychologique peut être ajouté au « programme », afin de mieux vivre cette période de changement.

On trouvera alors des solutions naturelles pour lutter contre les bouffées de chaleurs, la prise de poids, la sécheresse intime, la baisse de la libido, du désir, de la confiance en soi.

Mais pas d’inquiétude, la naturopathie reste une des solutions les plus naturelles et rassurantes pour pallier à tous ces désagréments liès à la pré-ménopause et , par la suite à la ménopause.

Définition d’après Guy Roulier « Vivre mon corps de femme vol2. »: c'est l'arrêt définitif des règles. Elle apparaît aux alentours de la cinquantaine, précédé chez la plupart des femmes par la pré-ménopause. En réalité, le stock de follicules ovariens est épuisé, les sécrétions hormonales cessent et c'est l'arrêt de la fécondité.

 

La ménopause n'est pas une maladie, elle est la continuité et l'évolution de la féminité. Beaucoup de femmes souffrent psychologiquement lors de cette période. C'est un passage vécu comme la fin de leur féminité. Il y a des désagréments certes physiologiques, cependant si l'on est dans l'acceptation de cette nouvelle étape de la vie, les troubles qui y sont associés seront notablement moins prononcés. On retrouve ici l'importance du respect de soi, de l'acceptation, et du bien-être émotionnel.

Les divers déplaisirs sont dus à un déséquilibre neurohormonal comme les bouffées de chaleur, les sueurs nocturnes et diurnes. On retrouve des troubles bénins mais très désagréables qui, par ailleurs, peuvent trouver des solutions naturelles et sans conséquences. De nombreuses femmes font donc appel à un.e naturopathe afin de soulager ou de faire disparaître ces désagréments.

40 % des femmes de 50 à 55 ans ont des sueurs nocturnes et 53,7 % des bouffées de chaleurs. Une étude australienne sur la santé des femmes montre qu'une alimentation riche en fruits, légumes, et pauvre en viande et produits sucrés, réduit le risque de trouble vasomoteur (bouffées de chaleur et sueurs). Ce régime influencerait également de façon bénéfique les autres signes fonctionnels désagréables de la ménopause.

Comme dans tout changement, il faut comprendre ce qu'il se passe dans le corps et ainsi trouver la thérapeutique qui répondra au mieux à la personne. Le naturopathe pourra faire aussi appel à des collègues comme les acupuncteurs, ostéopathes… 

Bien sûr il n'est pas nécessaire de rappeler l'importance de l'alimentation, de l'exercice physique, du repos et de l'amour que l'on a pour soi. Tout déséquilibre, carence ou stress amène assurément une aggravation de l'état de santé: prise de poids, sécheresse intime, baisse de la libido, bouffées de chaleur...

 

Lors de tous ces changements, on peut donc compter sur les thérapeutiques naturelles.

Le corps des femmes est plus complexe que celui des hommes, changeant, évoluant au cycle des saisons, de la lune.  Plus elle prend conscience de cette nature cyclique, mieux elle arrivera à comprendre ce qui se passe dans son corps, dans son être profond.

La naturopathie a besoin de cette prise de conscience pour que les causes du mal être soient compris et que la guérison soit totale. Cela demande plus d'investissement et d'engagement qu'un traitement allopathique. De plus en plus de femmes se rendent compte qu'il faut prendre soin de soi et faire les bons choix pour s 'assurer d'une bonne santé.

Malgré le grand nombre de mères qui prennent d'abord soin de ses enfants au détriment de leur propre santé, on observe une augmentation des consultations naturopathique à visée préventive.

La ménopause en détail

Définition d’après Guy Roulier « Vivre mon corps de femme vol2. »: c'est l'arrêt définitif des règles. Elle apparaît aux alentours de la cinquantaine, précédé chez la plupart des femmes par la pré-ménopause. En réalité, le stock de follicules ovariens est épuisé, les sécrétions hormonales cessent et c'est l'arrêt de la fécondité.

 

La ménopause n'est pas une maladie, elle est la continuité et l'évolution de la féminité. Beaucoup de femmes souffrent psychologiquement lors de cette période. C'est un passage vécu comme la fin de leur féminité. Il y a des désagréments certes physiologiques, cependant si l'on est dans l'acceptation de cette nouvelle étape de la vie, les troubles qui y sont associés seront notablement moins prononcés. On retrouve ici l'importance du respect de soi, de l'acceptation, et du bien-être émotionnel.

Les divers déplaisirs sont dus à un déséquilibre neurohormonal comme les bouffées de chaleur, les sueurs nocturnes et diurnes. On retrouve des troubles bénins mais très désagréables qui, par ailleurs, peuvent trouver des solutions naturelles et sans conséquences. De nombreuses femmes font donc appel à un.e naturopathe afin de soulager ou de faire disparaître ces désagréments.

40 % des femmes de 50 à 55 ans ont des sueurs nocturnes et 53,7 % des bouffées de chaleurs. Une étude australienne sur la santé des femmes montre qu'une alimentation riche en fruits, légumes, et pauvre en viande et produits sucrés, réduit le risque de trouble vasomoteur (bouffées de chaleur et sueurs). Ce régime influencerait également de façon bénéfique les autres signes fonctionnels désagréables de la ménopause.

Comme dans tout changement, il faut comprendre ce qu'il se passe dans le corps et ainsi trouver la thérapeutique qui répondra au mieux à la personne. Le naturopathe pourra faire aussi appel à des collègues comme les acupuncteurs, ostéopathes… 

Bien sûr il n'est pas nécessaire de rappeler l'importance de l'alimentation, de l'exercice physique, du repos et de l'amour que l'on a pour soi. Tout déséquilibre, carence ou stress amène assurément une aggravation de l'état de santé: prise de poids, sécheresse intime, baisse de la libido, bouffées de chaleur...

 

Lors de tous ces changements, on peut donc compter sur les thérapeutiques naturelles.

Le corps des femmes est plus complexe que celui des hommes, changeant, évoluant au cycle des saisons, de la lune.  Plus elle prend conscience de cette nature cyclique, mieux elle arrivera à comprendre ce qui se passe dans son corps, dans son être profond.

La naturopathie a besoin de cette prise de conscience pour que les causes du mal être soient compris et que la guérison soit totale. Cela demande plus d'investissement et d'engagement qu'un traitement allopathique. De plus en plus de femmes se rendent compte qu'il faut prendre soin de soi et faire les bons choix pour s 'assurer d'une bonne santé.

Malgré le grand nombre de mères qui prennent d'abord soin de ses enfants au détriment de leur propre santé, on observe une augmentation des consultations naturopathique à visée préventive.

Témoignages :

Maria.T
Accompagnement Gestion du poids

Bonjour aujourd'hui 15 juillet 2018 ça fait 7 mois que je fais confiance à Virginie avec ses conseils alimentaires et oui 7 mois après - 23kg100
Je voudrais aujourd'hui témoigner ma réussite grâce à Virginie et ses conseils je peux vous dire que ça marche et que je me sens extrêmement bien dans ma peau et dans ma tête
Quel bonheur quand on essaye des habits et qu'on voit que c est trop grand et le bonheur de s'en acheter des nouveaux  et plus jamais dans le rayon GRANDE TAILLE 😭☹ mais dans les autres rayons 😁😉 là je me suis dit m....e mais j'ai vraiment perdu du poids😁
Mon déclic : je suis devenue mamie en décembre 2016 pour moi un petit trésor est arrivé dans ma vie et quand il a commencé à marcher je me suis dit Maria tu dois faire quelque chose de ton corps, tu es trop grosse ça serait dommage de pas voir grandir ton petit trésor alors bouge tes fesses prend ton téléphone et appelle Virginie.

Et voilà rdv pris en janvier
Puis depuis le 15 janvier le jour du changements de mon alimentation à aujourd'hui RÉSULTAT 23KG100 en moins 😉
Aujourd'hui je voudrais dire un grand MERCI à VIRGINIE pour cette réussite et si vous avez envie et besoin de perdre du poids n'hésitez plus prenez votre téléphone et faites son 06 vous ne le regretterez pas si vous suivez ses conseils
MARIA

1J9A9382-min.jpg